Daniel Boisvert, Docteur en Chiropratique

Sciatalgie

Il est étonnant de constater que la population en général associe automatiquement une douleur à la jambe au nerf sciatique (cinquième vertèbre lombaire). Dans les faits, si votre douleur n’est pas ressentie au centre de la fesse et de la jambe, un autre nerf est certainement impliqué. Par exemple, une douleur du bas de dos allant sur le côté extérieur de la jambe est souvent associée au nerf fémoral (quatrième vertèbre lombaire). Plus d’une structure neuro-vertébrale peut être à l’origine de malaises dans la zone centrale de la fesse et de la jambe. En effet, un mauvais fonctionnement de l’articulation sacro-iliaque, une irritation facetttaire lombaire, une hernie discale, un mauvais fonctionnement des premières lombaires (névralgie dermatomale) peuvent être associés au même genre de malaise.

Pour se retrouver avec une sciatalgie, il faut avoir fait une manœuvre de flexion et de torsion avec un poids à bout de bras et/ou excédé l’adaptation bio-mécanique de la  colonne  vertébrale au niveau de la région lombaire-bassin. Les travailleurs manuels (infirmières, ouvriers de la construction, les vacanciers qui transportent un canot ou attachent leur remorque) sont plus à risque de se blesser.

Même si votre musculature est en excellent état, si votre fonctionnement bio-mécanique n’est pas à son meilleur, vous pouvez, lors de mauvaises manœuvres, vous blesser quand même. En effet, les muscles vous protègent initialement, mais à mesure que la journée avance et qu’ils se fatiguent, il sont moins protecteurs. À ce moment, il ne vous reste que la structure d’attachement (ligamentaire, capsulaire) comme protection.

Lorsque votre colonne vertébrale ne fonctionne pas de façon optimale, il en résulte une inégalité de support ligamentaire. Si une manœuvre inappropriée sollicite la zone de compensation, il en résultera une blessure ligamentaire et souvent capsulaire.

Une blessure capsulaire (très commune) , va amener le système nerveux et ses capteurs (mécanorécepteurs) à être en activité amplifiée (facilitation), en quelques minutes. L’activité nerveuse exagérée va créer un spasme, modifier négativement la circulation sanguine et amener l’inflammation dans la zone blessée.

À ce stade, il faut freiner la progression d’inflammation et ce, par l’application de glace. La façon de bien appliquer la glace, est de se placer à plat ventre ou sur le côté, d’appliquer l’épaisseur d’un papier essuie-tout entre le sac de glace et le bas de dos et de le placer légèrement du côté de la douleur. Le temps requis varie entre 20 et 30 minutes selon l’épaisseur des tissus du bas de dos. On peut utiliser des compresses de gelée réutilisables gardées préalablement au congélateur.

L’examen clinique du chiropraticien (orthopédique, neurologique, palpation statique et dynamique) permettra de cibler les tissus affectés par l’inflammation. L’examen par cliché radiologique permettra d’apprécier l’état de votre colonne (malformation, arthrose, affaissement discal. vertèbres décentrées, blessures antérieures) et une analyse bio-mécanique de celle-ci (votre colonne vertébrale) permettra de guider les soins thérapeutiques, afin de corriger efficacement les désordres neuro-biomécaniques (CSV – complexe de la subluxation vertébrale). Ces informations sont essentielles afin de bien comprendre ce qui contitue la cause de la sciatalgie.

Daniel Boisvert,
Docteur en Chiropratique

BOISVERTDC.COM accorde la permission d’envoyer la version intégrale ou des extraits d’articles de ce site à des groupes de discussions sur Internet, dans la mesure où les textes et les titres ne sont pas modifiés. La source doit être citée et une adresse URL valide ainsi qu’un hyperlien doivent renvoyer à l’article original. Les droits d’auteur doivent également être cités.

Clinique Chiropratique Sainte-Julie
Daniel Boisvert,  Docteur en Chiropratique
1593 Chemin Fer-à-cheval
Ste-Julie, QC   J3E 1G5
Tél: 450-649-1411

ↄ⃝  Copyleft  BoisvertDC.com

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :