Daniel Boisvert, Docteur en Chiropratique

Étourdissements, vertiges

Il arrive au moins une fois dans la durée d’une vie que nous ayons nous-mêmes, des membres de notre famille, amis ou collègues, à souffrir d’un épisode de vertiges ou d’étourdissements.

Il y a beaucoup de causes à ce problème.

Les moins communes sont associées aux infections de l’oreille interne, à des réactions à certains médicaments, à des tumeurs, des intoxications alimentaires, ou à une chute de la pression  artérielle épisodique suite à un état de choc ou dans le  cas d’hypotension orthostatique.

Les causes les plus fréquemment rencontrées en situation de clinique chiropratique sont associées à des dysfonctions neuro-musculo-squelettiques. De façon générale, il faut savoir que l’équilibre est contrôlé par le cervelet. Celui-ci doit recevoir, à la milli-seconde près, des informations constantes en provenance des récepteurs de mouvement (mécanorécepteurs) des tissus de la colonne vertébrale.

Le cervelet est littéralement dépendant de ces informations afin de bien réagir et de pouvoir ainsi contrôler l’ensemble du corps afin de le  maintenir en équilibre (homéostasie) et ce, en regard des demandes variées internes et externes du corps humain.  En fait, celui-ci reçoit 40 fois plus d’informations en provenance de la colonne vertébrale qu’il n’en retourne à celle-ci. (1, 2, 3, 4, 5,6)

Le recherche en neuro-science démontre que lorsque votre colonne vertébrale subit différents impacts (légers ou importants), ceux-ci produisent des pertes de mobilité variables au niveau de certaines vertèbres.

La perte de mouvement de ces vertèbre a comme impact direct de réduire l’activité des mécanorécepteurs et en retour, le cervelet est (stimulé / informé) de façon incomplète.

Cette situation peut amener le cervelet à mal percevoir vos besoins physiologiques et par conséquent, peut entraîner des commandes vers le corps qui sont disproportionnées en regard de vos besoins.

Cette stimulation déséquilibrée de votre cervelet peut amener des symptômes de perte d’homéostasie tels que les vertiges ou les étourdissements.

Pour appuyer cette explication, une recherche clinique expérimentale médicale a utilisé de la lidocaine en injection d’un seul côté de la colonne vertébrale au niveau des vertèbres cervicales C-2 et C3. L’objectif était de voir si cette substance, qui bloque les informations en provenance des mécanorécepteurs, pouvait créer un problème quelconque.

Dans les faits, immédiatement après l’injection, des symptômes d’étourdissement ont commencé à apparaître et d’autres tels que : l’ataxie, hypotonie du bras et de la jambe ipsilatérale par rapport au site des injections en plus de l’apparition de sensation forte de perte d’équilibre et de sensation de tomber, toujours du côté ipsilatéral. (7)

Les traitements usuels sont associés à la prise de médicaments et l’utilisation d’exercices de flexion et d’extension, soit en position assise ou couchée. Dans les faits, l’expérience clinique chiropratique indique que ces approches sont peu fiables pour ramener rapidement la situation sous contrôle.

Par compte, l’approche de correction et de normalisation des dysfonctionnements de la neuro- bio- mécanique vertébrale (ajustement, manipulation vertébrale) , devrait plutôt être retenue.

Cette approche augmentera les chances de rétablir les interconnections neurales entre les mécanorécepteurs de la colonne vertébrale et le cervelet, de façon à permettre de regagner un équilibre normal le plus rapidement possible (homéostasie).

Daniel Boisvert.
Docteur en Chiropratique

Références :

  1. Guyton, livre de physiologie humaine,

  2. Janse, Joseph, The integrative purpose and function of the nervous system : A review of classical literature. JMPT 1978; 1 (3),

  3. Kandell, Schartz, and Jessell. Principles of Neural Science. 1991,

  4. Kent, Christopher, Models of vertebral subluxation : A review. JVSR 1996; 1 (1),

  5. Carpenter, ….Livre de Chestnut p71

  6. Yates et al. Descending pathways necessary for vestibular influences on sympathetic and inspiratory flow. Brain Research April 1995

  7. Jong et al ……livre de chestnut p70

BOISVERTDC.COM accorde la permission d’envoyer la version intégrale ou des extraits d’articles de ce site à des groupes de discussions sur Internet, dans la mesure où les textes et les titres ne sont pas modifiés. La source doit être citée et une adresse URL valide ainsi qu’un hyperlien doivent renvoyer à l’article original. Les droits d’auteur doivent également être cités.

Clinique Chiropratique Sainte-Julie
Daniel Boisvert,  Docteur en Chiropratique
1593 Chemin Fer-à-cheval
Ste-Julie, QC   J3E 1G5
Tél: 450-649-1411

ↄ⃝  Copyleft  BoisvertDC.com

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :